Le e-marketing est né avec l’avènement d’Internet. Dans les années 1990, un nouveau média apparaît qui révolutionne les modes de transmission et de télécommunication: Internet.

Pensé dans les années 60 par le Département Américain de la Défense comme un système capable de protéger des données informatiques militaires en cas d’attaque nucléaire soviétique, Internet est issu du mariage entre les technologies de l’informatique, des télécommunications et de l’audiovisuel. Il marque une ère nouvelle dans l’histoire des moyens de communication à distance inaugurés avec l’invention du télégraphe en alliant rapidité d’exécution et simplicité d’utilisation.

Ce formidable essor s’accompagne d’un engouement sans précédent au niveau du grand public : plus de 26 millions d’internautes en France surfent sur le Web. La France se place ainsi au Sème rang derrière la Suède, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie. Cela signifie que 1 français sur 2 est connecté à Internet!

L’avènement de l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line ou Ligne d’abonnés numériques à débit asymétrique) n’est pas étranger à cette réussite. Avec l’arrivée du très haut débit par la fibre optique, les abonnés peuvent avoir accès à une offre « triple play» comprenant le réseau Internet, la téléphonie illimitée et la télévision avec un bouquet d’une centaine de chaînes. L’émergence du réseau Internet a modifié le paysage marketing et médiatique en symbolisant l’idée de la communication en tous points de la planète. Avec lui naît le monde virtuel du « cyberespace ».

La communication: un « échange de flux »

Par le biais du cyberespace le processus de la communication s’élargit. Le cyberespace combine les avantages de la communication médiatique avec ceux de la communication interindividuelle. Du modèle « un vers un » (de la communication interindividuelle) puis « un vers tous » (de la communication de masse), nous passons à un modèle de communication « tous les individus vers tous les individus» grâce à une interaction mutuelle du récepteur et de l’émetteur, chaque individu étant potentiellement émetteur et récepteur du message, dans un milieu où tout le monde peut communiquer avec tout le monde.

En entrant dans l’ère de la communication, on entre dans l’ère de ce que l’on pourrait appeler la « circularité de l’information» : celle-ci est la continuité de l’approche cybernétique qui envisageait déjà la communication en terme de flux. Les rapports sociaux dans l’entreprise évoluent également: l’analyse ne se fait plus en termes de hiérarchie et d’autorité mais en terme de communication et d’« échange de flux ».

Émetteurs et récepteurs :

Actifs tous les deux; la communication n’est ainsi plus considérée comme un processus linéaire qui consiste à transmettre une information depuis un émetteur actif à un récepteur passif: le récepteur n’a plus rien à voir avec celui des théories déterministes des années 60-70. Il devient actif à son tour et libre de décoder et sélectionner les messages qui lui sont proposés voire de les transformer à sa guise: la communication devient interactive.

En outre, la quasi instantanéité de la réception due à l’augmentation de la vitesse de transmission réduit la frontière entre émetteur et récepteur.

Les NTIC (Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication)

Au sens large, le e-marketing regroupe l’ensemble des techniques et des moyens mis à la disposition du marketing par les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

Les NTIC sont issues du mariage de l’informatique, des télécommunications et de l’audiovisuel. Elles sont à l’origine de ce que l’on appelle communément « la société de l’information ». Elles entraînent, à la fois, un bouleversement à tous les niveaux de l’information (production, traitement, distribution) et un grand changement de l’espace médiatique en permettant de stocker, traiter, et diffuser un volume croissant de données, rapidement et sans coût.

Ce système d’information est basé sur des documents en hypertexte. Il nécessite des logiciels de navigation (type Internet Explorer ou Firefox … ) et des moteurs de recherches (comme Google ou Bing … ) qui facilitent la recherche d’information grâce au recours à des mots clés.

Ce bouleversement médiatique peut aller des bandeaux publicitaires sur Internet, aux sites d’achat online ou site de vente aux enchères, jusqu’à la téléphonie mobile (SMS, MMS) ou la télévision numérique.

Tagged with:
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *