Le street marketing ou marketing de rue a sans doute toujours existé. L’homme sandwich en est un exemple.

Il y a quelques années, les entreprises pouvaient encore se satisfaire des opérations de communications médias qui suffisaient largement. La conception du consommateur était différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Il était considéré que tous les individus pouvaient consommer le même produit.

Désormais, on n’appréhende plus les consommateurs potentiels de manière homogène mais au contraire comme constituant des sous ensembles fondés sur des différences physiques, psychiques, sociaux économiques, … La liste ne saurait être exhaustive.

D’autres facteurs ont incité les entreprises à utiliser le street marketing; tels que la crise subie par la publicité ces dernières années, mais aussi l’accroissement de certains secteurs marchands concurrents.

De fait, les entreprises cherchent à atteindre rapidement la notoriété, par une image positive, efficace et hyper ciblée. Ce qui a conduit les entreprises à élaborer de nouvelles stratégies marketing, telles que l’hyper ciblage des consommateurs. C’est ce que l’on appelle aussi le marketing segmenté.

Ainsi, les marketings générationnel, junior, major et senior font leur apparition aux côtés du marketing gay, masculin … le tout, souvent interconnecté, est parfois difficile à comprendre. C’est parmi ces marketings que le marketing de rue ou street marketing trouve sa place.

Aujourd’hui, le street marketing :

Constatant le nombre croissant des messages publicitaires et leur perte d’efficacité, le street marketing s’intègre dans les néo marketings. L’objectif de la technique, à ses débuts, était de permettre à l’entreprise de toucher les cibles apparemment hors d’atteinte des campagnes de communication média classiques.

Par exemple, la réorganisation du temps des individus au quotidien a significativement diminué l’impact des canaux publicitaires comme la télévision, particulièrement, la presse étant aidée par les gratuits et la radio par la passivité du média.

L’avantage du street marketing est d’approcher directement l’individu dans son environnement, son quotidien.

Le street marketing permet de se faire connaître rapidement des consommateurs et d’attirer leur sympathie. La technique, utilisée avec réflexion, peut largement remplacer une campagne de communication média.

Ainsi, en France, ce sont les stylistes de banlieues qui semblent être les premiers à avoir utilisé cette technique. Aux Etats-Unis, les grandes firmes de sport l’utilisaient déjà pour créer le désir autour de leurs marques, en offrant des produits à des leaders d’opinion.
Ces marques et ces jeunes créateurs ont tout naturellement recyclé un concept, qui ne nécessite pas de frais extravagants, en reprenant les codes utilisés par les tribus HIP HOP.

Aujourd’hui, pour rester efficace, les communications diffusées par une campagne de street marketing se doivent de jouer avec une créativité permanente.

Les origines du street marketing :

Le street marketing est directement inspiré des méthodes de propagande des tribus de HIP HOP des grandes villes. En effet, à défaut de posséder des budgets de communication importants pour se faire connaître, les tribus collent au sol des dizaines d’autocollants aux entrées des FNAC et des pancartes sur les poteaux anti-stationnement du quartier Montparnasse, à Paris.
Mais le street marketing ne s’adresse plus seulement à ces minorités. Effectivement, les résultats de leurs campagnes étant probants, ils ont inspiré les grandes marques. En conséquence, la technique a le vent en poupe et ne se cantonne plus aux jeunes et aux petites entreprises. Ces campagnes ne visent plus seulement les jeunes en mal de sédentarisation, et les grandes marques commencent à l’utiliser intensivement.

Alors que la réflexion marketing tend à inscrire de plus en plus les marques dans un contexte alliant imaginaire et réel, le street marketing semble être un moyen de communication alternatif parfait. Sa complémentarité l’impose dans les plans marketings des petites et des grandes marques.

Le but, quoiqu’il en soit, est de surprendre le consommateur et surtout de faire parler de la marque au-delà de l’action menée.

 

2 Responses to Le street marketing, qu’est ce que c’est ?

  1. rédaction Web dit :

    Les stratégies marketing sont maintenant nombreux. En effet, le street marketing est peu coûteux, en tout cas, je pense que cette stratégie peut être moins économique que le e-marketing. L’avantage avec cette dernière stratégie, c’est qu’on peut tout à fait en tirer profit à chaque visite des utilisateurs.

  2. Diversity Target dit :

    Surprendre le consommateur est important, le segway publicitaire est par exemple un moyen intéressant. Mais, chose importante : il faut connaître sa cible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *